.
.
GRIOTS
.
.
mardi 25 février de 14h00 à 19h00
.
.
Performance à 17h00


.
.
Trois jours pour mettre en œuvre le dialogue, la constitution d’un projet, l’expérience de la situation et de son commentaire, et le récit de cette expérience.
Cette approche consistait en une invitation à penser la musique comme praxis ; une beauté de situation, provisoire et vécue. Ou l’enjeu d’une esthétique de la situation, de la musique comme évènement, de la musique comme instant et comme lieu.

.
.
En aval subsistent des traces, ruines, reliquats ; la forme est un reste, le dépôt laissé par un geste, un usage, une pratique. La situation, empreinte, saisie, captée, souvenue, est alors rendue par ce reste, en écho, lequel témoigne que quelque chose a eu lieu – l’événement (ce qui advient).
.
.

Toute mise en forme significative, matérielle ou non, d’une expérience sensible peut se concevoir comme un hypommnemata, un support de mémoire qui consigne un vécu et la formulation ou transmission d’un souvenir, l’impression d’une expérience. L’album est ce qui subsiste ou témoigne de la situation vécue. Il est cet espace blanc (albus, blanc) où se consignent les souvenirs. L’album prend ici la forme de la boîte où l’on dépose la mémoire, les reliques : enregistrements sonores, textes, photographies, vidéos, bris.
.
.

À l’occasion de cet album, au terme de trois jours d’expérience, GRIOTS donne à voir et entendre une pratique collective comme un cheminement par lequel s’éprouvent tant l’idée et l’énergie d'un temps de carnaval, où par le désordre et l’anomie se réévaluent les normes, qu’une fascination pour l’usure et le reste.

.
.
Participants :
Aurèle Belliard, Jiacinto Branducci, Vito Caula, Maxime Jean-Baptiste, Alexandre Kouklia, William Lambeau, Michel Nyarwaya, Alice Ragazzon, Basile Richon.

.
.
Sébastien S.Th. Biset est docteur en histoire de l’art, musicien et médiateur culturel. Il est co-fondateur des plateformes d’édition, de curation et d’événements (SIC) et MNÓAD, et actuellement Chef de projet Archipel pour PointCulture (ex-Médiathèque). Membre du groupe Soumonces !, il est également actif au sein de l’Entreprise d’Optimisation du Réel, et en tant que zythophile brasse sa propre bière, déclinée en cuvées, servies à l’occasion de ses bars nomades situationnels.