Nounou; cage aux lions*

deuxième partie: œuvrer à partir de Aspen 5+6
Chloé Démétriadès, Aurélie Dubois, Carine Munoz, Sophie Pahud, Arnaud Poncelet, Juan Diego Thielemans, Clara Thomine, Rémy Tith

vernissage: 17 octobre 2012, 17h30
heures d'ouverture: jeudi 18 et vendredi 19 octobre 2012, de 12h à 18h

photographie de Esther Le Roy et Irina Afanasieva

La deuxième partie de Nounou; cage aux lions propose des travaux réalisés par des étudiants de l’erg qui ont répondu à l' appel à projet mettant l'accent sur le magazine en forme de boîte Aspen 5 + 6, qui était au coeur de la première partie de l'exposition au côté des oeuvres de Robert Breer, Dora Garcia et Paul Sietsema.
Les étudiants ont développé une série de propositions à partir de la structure théorique et du contenu d'Aspen 5 + 6 (numéro dirigé par Brian O’Doherty qui rassemble des films, des disques, des objets imprimés et la maquette d’une sculpture de, entre autres, Robert Morris, John Cage, Marcel Duchamp, Susan Sontag, Tony Smith, Morton Feldman, Robert Rauschenberg et Naum Gabo, ainsi que les textes inédits "La mort de l'auteur" de Roland Barthes et "The creative act" de Marcel Duchamp). Les questions de la multiplicité de l'auteur, de l'interactivité, de la reproductibilité de l'œuvre d'art, de la création de protocoles permettant la production de celle-ci et sa relation à l'espace d'exposition, telles qu'elles ressortent dans le magazine, sont mises à l'épreuve par les étudiants à travers leur propre pratique artistique.

Dans la salle de projection adjacente à la galerie, la vidéo Hour of the Wolf de Diego Tonus (Italie, 1984) invite à la réflexion sur les processus de déconstruction de l'espace d'exposition. Filmée dans le pavillon danois de la Biennale de Venise en 2009 dans le cadre du projet des artistes invités Elmgreen et Dragset, Hour of the Wolf témoigne du décrochage et de la déstruction des oeuvres à la fin de l'exposition du pavillon.

* Tirée de « Rrose Selavy & Co. » publié au sein des Collected Writings de Marcel Duchamp (cette note apparaissait sous la forme d’un rébus dessiné dans Histoire du Surréalisme de Maurice Nadeau, 1958)

Vue du vernissage. De gauche à droite: Carine Munoz (avec Charlotte Livine)
Sémaphores, 2012; Aurélie Dubois, Le Métatigre, 2012; Chloé Démétriadès
Pistes Lumineuses # 4, 2012.

Vue de l’exposition. De gauche à droite: Arnaud Poncelet, Sans titre, 2012; Chloé Démétriadès, Pistes Lumineuses # 4, 2012.

Vue du vernissage. De gauche à droite: Carine Munoz (avec Charlotte Livine)
Sémaphores, 2012; Aspen 5+6 en version numerique; Remy Tith, Sans Titre, 2012

. Vue du vernissage. De gauche à droite: Clara Thomine, Cuillère, 2012; Carine Munoz (avec Charlotte Livine), Sémaphores, 2012

Vue du vernissage. Clara Thomine, Cuillère, 2012

Vue du vernissage. Juan Diego Thielemans, Surpeint(overpainting), 2012

Vue du vernissage. Juan Diego Thielemans, Surpeint(overpainting), 2012

Vue du vernissage. Juan Diego Thielemans, Surpeint(overpainting), 2012

Vue de l’exposition. De gauche à droite: Remy Tith, Sans Titre, 2012; Juan Diego Thielemans, Surpeint(overpainting), 2012; Sophie Pahud, I, 2012


Salle de projection. Diego Tonus, Hour of the Wolf, 2010